Sélectionner une page

Berger australien dans un slalom d'agility

Sur un parcours d’agility, le premier obstacle dans la liste des plus complexes, avec les zones, est sans doute le slalom. Il demande un véritable apprentissage pour le chien.

Contrairement aux autres obstacles d’agility, le slalom ne sollicite pas une capacité naturelle du chien comme grimper, ramper ou sauter. C’est donc nous qui sommes entièrement en charge de donner l’apprentissage de cet obstacle à nos chiens.

Malheureusement, le slalom devient trop souvent un calvaire pour le chien comme pour le conducteur: échecs nombreux, manque de motivation, incompréhension. Parfois c’est encore pire, le slalom devient une source de conflit et un mauvais message pour le chien quand l’agility devrait être un moment de sport et de bonheur avec lui.

Sur la Planète Agility, le slalom fait partie de nos obstacles favoris, pour nous comme pour les chiens. Comme on vous l’explique dans cette vidéo youtube, on a bien sûr choisi la meilleure méthode d’apprentissage pour nos chiens.

Mais on a aussi une astuce qui marche à tous les coups: on utilise régulièrement un plus petit slalom!

On se sert donc de seulement 4 ou 6 piquets au lieu des 12 piquets habituels.

Il y a de nombreux avantages à faire cela au cours de l’entraînement des chiens, et on vous en partage quelques uns aujourd’hui:

C’est plus facile pour les chiens

12 piquets, c’est long et difficile pour les chiens. Ils finissent par se tromper, rater une porte ou tout simplement sortir.

Sur 4 ou 6 piquets, les chiens réussissent l’exercice beaucoup plus facilement. Ils obtiennent plus vite et plus souvent leur récompense après l’obstacle (un jouet ou une friandise par exemple).

Au fil de l’entraînement, la motivation est ainsi bien supérieure et le travail plus facile! Et les chiens ondulent dans les piquets avec une vitesse bien supérieure qu’au début.

Attention cependant, on prendra toujours un nombre de piquets pair pour que le chien sorte toujours épaule gauche.

C’est moins fatiguant

Pour le chien, le slalom n’est pas un obstacle d’agility « naturel ». C’est un travail éprouvant physiquement comme mentalement.

En utilisant un obstacle plus petit à l’entraînement, cela permet au chien de devenir progressivement plus endurant tout en restant dans la réussite. C’est pour cela qu’on va privilégier une méthode qui demande peu de répétitions.

Un slalom de 12 piquets est rarement indispensable

Pour façonner notre slalom parfait, on a en fait rarement besoin d’utiliser un obstacle entier. C’est le cas pour apprendre les entrées ou la discrimination avec d’autres obstacles d’agility.

Pour apprendre au chien à bien contourner le premier piquet (par l’épaule gauche donc), pas besoin d’en passer 12!

 

Exercice d’entrée de slalom pour un border collie

On peut utiliser plusieurs mini-slaloms sur un seul parcours

Au cours de l’entrainement, on peut placer plusieurs petits slaloms sur un même parcours d’agility. Cela permet de tester divers apprentissages.

Par exemple, des entrées différentes, si le conducteur se poste à gauche ou à droite ou encore avec une vitesse d’approche différente ou une trajectoire nouvelle. Du coup, au lieu d’avoir 1 parcours = 1 slalom, on peut avoir 1 parcours = 2 voire 3 fois le slalom !

On peut s’entraîner chez soi et ailleurs

Un slalom de 4 ou 6 piquets est beaucoup plus petit. L’entraînement dans un petit jardin, un couloir ou un garage est donc tout à fait possible.

Le transport des piquets du slalom peut se faire facilement dans un sac. Ainsi, l’entraînement peut avoir lieu dans un parc ou un lieu de promenade.

C’est une excellente méthode pour apprendre au chien à faire le slalom quelle que soit sa localisation et pas uniquement au club canin. Cela vous sera particulièrement utile si vous souhaitez participer à des concours d’agility avec votre chien.

La plupart des slalom en vente aujourd’hui offrent la possibilité d’être divisé en plusieurs morceaux. Votre club peut aussi avoir un slalom d’entraînement à prêter à ses élèves.

Cette méthode qui consiste à d’utiliser un slalom plus court lors de l’entrainement d’agility a donc de nombreux avantages.

Elle transforme vos sessions à vitesse grand V.

Mais, vous vous demandez sûrement : « mon chien ne va-t-il pas sortir du slalom de 12 piquets ? ». Oui, il faudra bien sûr de temps en temps entraîner votre chien sur un slalom plus long. Cela fait partie de son apprentissage.

Mais, grâce à l’entrainement fait sur le mini slalom, votre chien et vous serez prêts et motivés pour aborder ce nouveau challenge.

Allez, si votre chien est en âge de le faire, prenez son jouet favori, votre clicker et votre mini slalom et au travail !

DECOUVREZ NOTRE EVALUATION DU SLALOM

 

On vous a préparé un petit quizz avec des ateliers de slalom pour tester le niveau de votre chien.